Actes-types.com : le portail des Avocats, Huissiers, Notaires...

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

Question juridique n°23150 , Aug 19, 2013
bonjour,divorcée depuis 2009 et remariée depuis 2012.j’ai 2 filles.1 de 8 ans, de mon ex-mari,et 1 de 17 ans née d’1 autre union.je rencontre des problèmes avec ma fille aînée qui a été placée chez mon père.le dialogue est rompu.mon ex-mari n’avait plus vu sa petite pendant 3 ans,de son propre chef.il est parti à 600km et s’est mis en concubinage.nous avons fait devant le jaf,et, sans avocat,un inversement de garde provisoire, pour 1 an vu les problèmes à ma fille aînée.en mai,nous sommes repassés devant le jaf afin de récupérer ma petite. mon ex-mari a pris un avocat et ne veut plus me rendre notre fille! me calomnie,pose plainte sans cesse contre moi et a acheter notre fille.il lui donne 1 image dégradante de moi! je ne reconnais plus ma fille au téléphone? en 10 mois elle refuse de me voir, et veut rester chez son père, alors que nous étions très proches.mon ex-mari l’a emmené chez un docteur et lui a fait dire que nous lui avons fait visiter un sex-shop! etc.il a demandé au juge que je vois notre fille 1h en milieu fermé,1 fois/mois. j’ai 16h de route!j’ai demandé 1 expertise psychologique,pour ma fille. qu’est-ce que je risque à ne pas aller aux rdv,vu la distance qui nous sépare?la résidence a été provisoirement maintenue chez son père.conclusion finale en novembre.merci.
647
vues
Réponse du Jul 15, 2013 5:16 PM par :
6 rue Léon 93600 Aulnay Sous Bois
Bonjour,

 

Votre déception et votre mécontentement sont facilement déductibles des faits que vous mettez en exergue.

Bien que dans ce type de situation qui malheureusement est le propre de moult parents contraint à la déchirure, sachez qu'il est important de prendre en compte le souhait de l'enfant lorsque son âge le permet.

Sur ce point d'ailleurs, si vous considérez que celui de votre fille est altéré pour telle ou telle raison ou telle ou telle manoeuvre, il est effectivement utile de demander à ce qu'elle soit entendue et reçue par un professionnel du corps médical.



S'agissant ensuite de votre interrogation, elle reste malheureusement en proie à certaines confusions.

Faites-vous référence aux 'rendez-vous' avec un médecin? À l'audience devant le Juge aux affaires familiales? Ou encore de votre droit de visite?

Dans n'importe lequel des cas, sachez que nul ne peut vous contraindre à vous y rendre.

S'il s'agit de l'exercice de votre droit de visite, retenez qu'il s'agit d'un droit et non d'une obligation.



Toutefois, de tels agissements ne seront pas sans conséquence quant à l'exercice de votre autorité parentale qui pourrait être retirée partiellement voire totalement, si le Juge est saisie d'une telle demande, ce qui parait-il ne semble pas être votre souhait.



Il vous appartient si vous le souhaitez d'interjeter appel en temps utile de la décision rendue en première instance dans les conditions de fonds et de forme prévues par la Loi.



 

Cordialement

« La liberté, c’est le droit de faire tout ce que les lois permettent et si un citoyen pouvait faire ce qu’elles défendent, il n’aurait plus de liberté, parce que les autres auraient tout de même ce pouvoir. » Montesquieu