Actes-types.com : le portail des Avocats, Huissiers, Notaires...

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

Question juridique n°19808 , 4 févr. 2013
Mon mari me delaisse depuis 3ans suite à un handicap. J’ai connu la violence verbal est physique. Celui ci à fait les démarches derrière mon dos veut quitter le domicile. Je ne suis pas encore rétablie. Suite à mon opération. Il ne ma jamais aider . À t il le droit de quitter le domicile me laissant seule avec nos 2enfants. Il voulais que je fasse une lettre comme quoi j’était d’accord qu’il parte. Je ne veut pas le faire. Il à fait les demarches derrière mon dos. Je suis en reeducation . Il c’est pris un studio est veut partir. Je lui ai dit que il aurait put attendre que je soit retablie . Il veut partir. Aujourd’hui je suis colère. Mon mari à toujours fait les choses derrière mon dos. Je suis traumatisé par la vie qu’il ma fait les. Aidez moi merci beaucoup. Cordialement Mme (alet) Gonzales
832
vues
Réponse du 3 févr. 2013 02:00 par :
45 Avenue Du Général De Gaulle 92100 Boulogne Billancourt
Chère Madame,



La situation que vous décrivez est tout à fait compréhensible.

Bien que votre volonté ne semble pas être celle de demander la rupture du mariage, sachez que dans pareil cas les agissements de votre conjoint qui semblent ni plus ni moins constituer un abandon du domicile conjugal peuvent être une faute qui pourra constituer le motif d'un divorce, raison pour laquelle très probablement  ce dernier souhaite obtenir votre accord.

En outre, les dispositions légales en vigueur n'interdisent pas un époux de quitter le domicile conjugal, libre à ce dernier de procéder ainsi.

Toutefois, un tel acte produira les conséquences que la loi prévoit, compte tenu des obligations et devoirs qui incombent à chacun des époux dans le cadre du mariage (devoir de secours, de fidélité, d'assitance, obligation de vie commune....).

Dans la mesure ou vous ne pouvez pas contraindre votre conjoint de rester dans le domicile, il vous appartient de prendre les dispositions qui vous sembleraient opportunes au regard de cette situation.

A titre d'information, outre la rupture de tout lien conjugal, sachez que la Loi vous autorise à saisir le Juge aux affaires familiales du Tribunal de Grande Instance afin de contraindre votre conjoint à respecter telle ou telle obligation.



Cordialement

« Toute vérité n’est pas bonne à croire. » Beaumarchais