Actes-types.com : le portail des Avocats, Huissiers, Notaires...

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

Article 275 du code civil
"Lorsque le débiteur n'est pas en mesure de verser le capital dans les conditions prévues par l'article 274, le juge fixe les modalités de paiement du capital, dans la limite de huit années, sous forme de versements périodiques indexés selon les règles applicables aux pensions alimentaires.
Le débiteur peut demander la révision de ces modalités de paiement en cas de changement important de sa situation.A titre exceptionnel, le juge peut alors, par décision spéciale et motivée, autoriser le versement du capital sur une durée totale supérieure à huit ans.
Le débiteur peut se libérer à tout moment du solde du capital indexé.
Après la liquidation du régime matrimonial, le créancier de la prestation compensatoire peut saisir le juge d'une demande en paiement du solde du capital indexé.
"

Questions / Réponses rattachées à article 275 du code civil (4)

Question juridique n°20065 , Feb 13, 2013
143
vues
Je suis mariée depuis 38 ans, mon mari a une liaison et découche régulièrement le vendredi soir ou tout le we. il veut m’imposer cette situation en disant que de toute façon nous n’… lire la suite
Question juridique n°26808 , Apr 10, 2014
901
vues
Suite à un divorce, je paye une pension compensatoire pour 8 ans retirée sur mon salaire, la pension arrive à échéance cette année, pas de date de mois et jour inscrit. que dois-je … lire la suite
Question juridique n°27150 , May 13, 2014
820
vues
Suite au jugement de divorce j'ai été condamné à verser à mon ex-épouse la somme de 7000€. a ce jour je ne possède pas cette somme. j'ai déjà un prêt en cours, et je ne peux pas f… lire la suite
Question juridique n°27425 , Jun 13, 2014
1056
vues
Maître, en cours de divorce si la partie adverse réclame la prestation compensatoire en versement unique, n'ayant pas les fonds disponibles, peut-on me demander de faire un prêt ? ou… lire la suite

« Hora fugit, stat jus. (L’heure fuit, le droit demeure.) » Cadran du palais de justice de Paris