Actes-types.com : le portail des Avocats, Huissiers, Notaires...

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

3564
vues
Mariage, virginité, mensonge, annulation, quelques réflexions autour d’un récent jugement du tribunal de Lille
Article soumis le 7 avr. 2009 17:24 par :
9 rue Gazan 75014 Paris
L'article 180 du code civil, prévoit en son premier alinéa l'annulation du mariage en cas "d'absence de consentement" réel de l'un des époux.

"S'il y a eu erreur dans la personne ou sur des qualités essentielles de la personne, l'autre époux peut demander la nullité du mariage".
Le débat sur la virginité avant mariage, est un cas qui vient de donner lieu à la nullité du mariage, qui rappelons le, fait totalement disparaître l'union, qui est censée n'avoir jamais existé.
En effet, l'article 180 du code civil, prévoit en son premier alinéa l'annulation du mariage en cas "d'absence de consentement" réel de l'un des époux.
Et
"S'il y a eu erreur dans la personne ou sur des qualités essentielles de la personne, l'autre époux peut demander la nullité du mariage".
Vive le progrès...

« Le meurtre du criminel peut être moral, mais en aucun cas la légitimation de ce meurtre » Walter Benjamin